Profitez de 10% de réduction avec le code WELCOME10* et de la livraison offerte à partir de 40€ d'achat.
*Offre valable une seule fois.

Votre Panier

    Votre panier est vide
    Total : €0.00

    C'est quoi la "good life" maintenant ?

    Comme l’explique un papier signé Trish Hall dans le NY Times, nous avons probablement toutes (et tous) fait un constat financier lors de cette quarantaine : notre vie « d’avant » nous coûte pas mal d’argent. Les cours de yoga deux fois par semaine. La petite fringue qui fait plaisir. L’épilation laser. La pédicure. Le coiffeur pour se faire une petite couleur. Les sorties culturelles. Le latte quotidien. La salade à emporter. Les dîners entre copains à 50€/tête dans un resto cool bondé. Rien de condamnable, juste du normal. Dans la vie d’avant.

     

    On plaisantait même souvent en disant à nos ami(e)s qu’on bosse dur pour maintenir ce train de vie et ces petits privilèges qui constituaient donc jusqu’à présent notre vie. Mais après pas loin de deux mois de confinement, on réalise que 1) on bosse parce qu’on aime travailler, pas pour se payer des manucures 2) peut-être qu’on n’a effectivement pas besoin de tout ça.

       

     

     

    Bien sûr, tout ça nous manque (et devra être encouragé, ne serait-ce qu’économiquement, quand ça reprendra). Mais pas autant qu’on pourrait le croire. On vit autrement. On planifie les repas en amont, évitant les achats de dernière minute au supermarché. On fait un gâteau quand on a une envie de sucré. On mijote du bouillon pour la semaine avec le reste du poulet rôti du dimanche. On cuisine ce qu’on a. On ne gaspille plus. 

     

    Peut-être que bientôt aussi, la vue d’un pain au levain nous plongera dans des affres d’angoisse ou l’idée de faire un banana bread nous déprimera, parce que ces souvenirs heureux de pâtisserie seront intimement liés à cet étrange événement qu’est l’irruption du Covid-19 dans nos vies. Mais il est clair qu’avec ce confinement, nous nous sommes reconnecté(e)s à l’idée de vivre bien avec moins, comme avant notre vie « d’avant ». Comme dans les années 50 où on achetait rarement des vêtements - qui duraient plus longtemps. Comme dans les années 70 où on construisait son sofa de baba cool avec des palettes en bois. Comme dans les années 80 où on allait seulement au resto de temps en temps, pour les grandes occasions. C’est dommage de voir qu’en seulement quelques décennies, nous nous sommes créés tous ces « besoins » et avec, avons tristement entériné la conso comme marqueur social (séjourner dans un Pierre & Vacances vs. aller dans un hôtel Amman).

     

     

    Quand nous sortirons - bientôt donc -, pas mal d’entre nous feront peut-être enfin les économies qu’ils avaient prévu de faire pour s’acheter cette petite bicoque et y couler de vieux jours paisibles. Et ce ne serait pas une surprise que certain(e)s décident carrément de s’y installer dès maintenant, puisque nous venons de découvrir que le secteur tertiaire peut travailler de partout ou presque. Les entreprises elles-mêmes, en difficulté financière probable, vont sans doute renoncer à leurs bureaux physiques aux loyers trop chers. Et s’ils ne sont plus obligés d’être sur place, leurs employés vont-ils continuer à vouloir payer un mini appartement dans une ville bondée, plutôt qu’une chouette maison avec jardin dans un coin plus tranquille ? On peut sérieusement se demander quel sera l’attrait des grandes villes maintenant que le travail est réellement devenu portable et qu’on a réalisé que oui, on peut survivre sans son cappuccino de barista.

    Va-t-on abandonner pour autant les soins du visage et le Pilates ? Posez donc la question à celles dont les cheveux blancs ré-apparaissent sous la couleur depuis deux mois… Il est encore un peu tôt pour définir exactement ce que sera notre « good life » d’après - mais c’est évident qu’elle ne sera plus vraiment celle d’avant. En tout cas, maintenant, on saura faire du bouillon. Et ça, ça change tout.

    Masque Gelée Réhydratant
    Concombre, Aloe Vera
    Hydrate, apaise, revitalise
    €28
    Huile de Nuit
    Avocat, jojoba, moringa
    Réparation, éclat et tonicité
    €38
    Quartz Roller
    Quartz rose
    Apaise, tonifie, draine
    €25
    Quartz Gua Sha
    Quartz Rose
    Peau raffermie et tonifiée, ridules atténuées
    €25