Profitez de 10% de réduction avec le code WELCOME10* et de la livraison offerte à partir de 40€ d'achat.
*Offre valable une seule fois.

Votre Panier

    Votre panier est vide
    Total : €0.00

    Pourquoi on fait des rêves bizarres pendant le confinement ?

    Vous aussi, vous avez l’impression de faire des rêves de ouf en ce moment, beaucoup plus intenses et étranges que d’habitude ? Vous vous réveillez tous les matins avec la sensation d’avoir vécu des aventures de dingue dans votre sommeil, alors que dans votre vie, il ne se passe concrètement pas grand chose-chose ? 

     

     

     

     

     

    C’est normal. D’après un article du National Geographic, la pandémie a des effets sur notre inspiration : enfermés chez nous, notre cerveau n’est plus stimulé de la même manière et notre subconscient va donc puiser ailleurs que dans notre quotidien - dans notre passé lointain par exemple. 

     

    Mais nos rêves sont aussi empreints du stress inhérent à cette situation inédite. D’ordinaire, ce sont justement le sommeil paradoxal et les rêves qui nous permettent de filtrer les émotions trop intenses. Aujourd’hui décuplées (par les angoisses, l’incertitude, l’isolement…), elles court-circuitent notre conscience et hackent le process habituellement réparateur. Résultat ? Cauchemars, parasomnies (réveils fréquents dans la nuit), hyper réactivité émotionnelle et souvenirs accrus de nos songes.

     

    Alors comment prévenir ces nuits agitées ? 

     

    • Comme l’explique Javier Albares dans Vice, « le fait d’ouvrir les rideaux ou les stores dès que nous nous levons indique à notre corps qu'il fait jour et nous permet de nous activer. Plus tôt vous aurez de la lumière, plus tôt vous serez fatigué. Il en va de même pour l'obscurité : deux ou trois heures avant de dormir, il faut faire comprendre à notre corps que c'est la nuit afin de sécréter l'hormone du sommeil, la mélatonine. » Donc même si c’est tentant, on lâche les écrans avant de dormir. Et en se réveillant à la même heure chaque jour, vous aiderez votre métabolisme à se réguler.

    • Créez une routine alimentaire, toujours selon Albares, aide à « marquer le reste de la routine de notre journée ». Ritualisez votre petit-déj’. Dalgona coffee anyone?

    • N’utilisez votre lit que pour 3 choses : dormir, faire l’amour et vous reposer si vous êtes malades. Tout le reste, ça se passe ailleurs pour permettre à votre cerveau de faire la bonne association cognitive. Si vous avez des insomnies insupportables, vous pouvez y faire des siestes de 30 minutes.

    • Les relations sociales sont importantes donc n’hésitez pas à retrouver virtuellement vos ami(e)s - sans abuser de l’alcool avant le dodo qui perturbe le sommeil comme l’indique cet article de Slate.

    • La relaxation aide encore plus ! Prenez un bain pour vous détendre avant de glisser dans les bras de Morphée. Méditez. Faites un puzzle. Lisez. Ca parait bête mais tout ça marche.

    • Vous pouvez tenter de « programmer » vos rêves en utilisant la méthode du Dr. Barrett détaillée dans le NYTimes. Au moment de l’endormissement, entraînez-vous à visualiser ce dont vous aimeriez rêver. Une technique qui ne marche pas à tous les coups, on précise.

     


     

     

     

    Si nous pouvons contrôler la qualité de notre sommeil, nous ne pouvons pas contrôler le contenu de nos rêves. C’est pourquoi il faut considérer ce procédé nocturne comme une forme de thérapie. Embrassez vos rêves chelous ! Profitez-en pour tenir un journal, essayez de trouver le sens de vos songes et, pourquoi pas, les illustrer.

     

    Pour un peu d’inspiration :

     

    • Lockdown Dreams 2020, créé par la section de psychanalyse de l’Université de Londres, recense les rêves confinés les plus fous.

    • Lire justement ceux compilés par le compte Twitter @IDreamOfCovid19 pour se sentir moins seul(e).

    • Confiez-vous à Marie-Aline de @booksandtraaash qui recense de magnifiques récits fous.

    • Faire illustrer ses songes par @laura_disegna qui, sur son génial compte Instagram, poétise les récits soumis par ses followers.

     

    Bonne nuit !