Découvrez quelle routine est faite pour vous

Votre Panier

    Votre panier est vide
    Réduction : -0.00€
    Total : 0.00€

    Ajouter pour bénéficier de la livraison offerte

    Livraison offerte

    Cicatrices, hyperpigmentation et acné

    Que l’acné en soit la raison ou non, on a tous déjà eu affaire à une cicatrice. En relief, sombre ou marque rouge, ce traumatisme cutané peut mettre très longtemps à se résorber. De quelques mois à plusieurs années, les cicatrices demandent beaucoup d’attention pour se résorber. Il est donc nécessaire de reconnaître le type de cicatrice et d’utiliser les ingrédients appropriés pour accélérer la guérison. 

     

    Quels sont les différents types de cicatrices ? 


    Une cicatrice peut revêtir plusieurs formes : elle peut présenter du relief sur la peau en hauteur ou profondeur, être une zone de dépigmentation ou d’hyperpigmentation


    Une cicatrice presque blanche subit une dépigmentation. Lorsque la peau subit une plaie, cette plaie est recouverte par un tissu de fibres de collagène. Ce tissu comble la plaie pour réparer la zone endommagée. Si la blessure est trop profonde, la régénération se complique : la peau a du mal à produire des pigments et la cicatrice reste blanche. 


    Une cicatrice pigmentaire plus sombre apparaît généralement à la suite d’une imperfection : c’est l’hyperpigmentation post-acnéique. Ces tâches se manifestent comme d’une ou deux teintes plus sombres que la couleur de peau, de façon localisée. 


    Une cicatrice rouge est due à une inflammation des vaisseaux sanguins : les vaisseaux sanguins ont été endommagés. Il faut donc le temps à la peau de réparer ces vaisseaux. Les marques rouges dues à des cicatrices ont tendance à disparaître rapidement sans faire quoi que ce soit. 


    Enfin, une cicatrice peut être une dépression physique, comme un trou en profondeur. Ces cicatrices sont les plus difficiles à traiter et mettent souvent plusieurs années, même en s’en occupant à se résorber. Cela peut être des cercles de un millimètre de diamètre mais plusieurs en profondeur, un trou large mais peu profond et tant d’autres. 

     

    Quels sont les réflexes à adopter pour améliorer la cicatrisation ? 


    Puisque la plupart des cicatrices cutanées, physiques ou pigmentaires sont dues à l’acné, plusieurs réflexes sont à adopter pour une meilleure cicatrisation.
     
    Pour prévenir l’apparition d’imperfections, limiter les infections et l’intensité de l’acné, introduire des ingrédients antibactériens dans votre routine est une bonne solution. L’huile essentielle d’arbre à thé en fait partie et est active peu importe sa concentration. La lotion purifiante, le sérum imperfections ou le SOS Spot contiennent tous de l’huile d’arbre à thé. Cette huile essentielle détruit les bactéries responsables de l’acné et des infections tout en respectant le microbiome de la peau : parfait pour partir sur de bonnes bases !


    L’hydratation de la peau est le deuxième réflexe à adopter : un milieu hydraté permet aux cellules de mieux fonctionner et donc d’améliorer toute cicatrisation. C’est particulièrement vrai la nuit où la peau se régénère : notre crème hydratante fluide ou riche ou une fine couche de notre masque réhydratant permet d’hydrater la peau toute la nuit. La vitamine B5 a été prouvée comme aidant la cicatrisation de la peau. Envie d’aller plus loin ? Appliquer quelques gouttes de l’huile de nuit par dessus : elle soutient les fonctions vitales de la peau au repos et scelle l’hydratation dans votre peau pour limiter la perte d’eau transépidermique


    Enfin, voici quelques astuces qui font la différence : 
    - Évitez de toucher votre visage : vous risquez d’introduire des bactéries et d’augmenter le risque d’infection !
    - Avant de faire votre routine, lavez-vous les mains avec du savon : cela limitera l’introduction de bactéries sur votre visage et dans vos produits.
    - Ne percez jamais vos boutons ! C’est augmenter significativement le risque de cicatrices.
    - Portez de la crème solaire tous les matins : le soleil est l’ennemi numéro 1 de votre peau. Il empire tous les problèmes auxquels vous pouvez faire face : c’est le réflexe qui fera le plus la différence dans votre routine. 

    Quels ingrédients faut-il rechercher pour aider la cicatrisation ? 

     

    Dans le cas d’une cicatrice blanche présentant de la dépigmentation, peu de choses peuvent être faites avec des produits non pharmaceutiques : hydratez votre peau, portez de la crème solaire et allez voir un dermatologue. 

     

    Dans le cas d’une cicatrice présentant de l’hyperpigmentation, deux catégories d'ingrédients sont à rechercher : des illuminateurs et des AHA. La vitamine C contenu dans notre booster éclat ou la niacinamide de notre sérum imperfections vont illuminer le teint et unifier la production de mélanine. On réduit ainsi les tâches dues à l’hyperpigmentation post-acnéique. Les AHA comme l’acide lactique ou glycolique de notre masque peeling dissolvent doucement les cellules mortes de la couche superficielle de la peau : les cellules saines sous la tâche font surface plus rapidement et l’hyperpigmentation diminue.


    Dans le cas de cicatrices physiques, boursouflées ou en profondeur, armez-vous de patience : il faut en moyenne un an pour voir des résultats sensibles. Les seuls ingrédients qui pourront vous aider dans votre routine sont les acides exfoliants, les AHA. Notre masque peeling est enrichi en acide lactique, glycolique et en enzymes de fruits : ces ingrédients vont exfolier les différentes couches de la peau pour lisser le grain de peau et réduire les différences de relief. Privilégiez les acides dans votre routine du soir et portez de la crème solaire le lendemain matin.